nzz.ch
Classement
Qualité totale 2018
Pertinence 2018
Diversité 2018
Contextualisation 2018
Professionnalisme 2018
Lecture : Le site d’actualités nzz.ch obtient 76 points de qualité sur 100 en 2018. Il perd 3 points par rapport à la dernière période de mesure.
Perception de la qualité groupe cible
76
78
77

18-24

25-45

46+

Groupes d’âge

78
77

féminin

masculin

Sexe

s.r.
74
79

bas

moyen

haut

Niveau d’éducation

Perception de la qualité selon les groupes cibles : Les personnes interrogées accordent des points de qualité dépendant de l’âge, du sexe et du niveau d’éducation (échelle de 0 « qualité minimale » à 100 « qualité maximale »).

(s.r.) est l’abréviation pour « sans réponse » et représente les groupes cibles dont le nombre est trop bas pour une perception de qualité représentative.

Comparaison de la qualité

Qualité de la couverture médiatique

Perception de la qualité

Pertinence

Diversité

Contextualisation

Professionnalisme

Lecture : Les personnes interrogées jugent la qualité de nzz.ch de manière très similaire à l’analyse de contenu. Seule la diversité confirme la règle en tant qu’exception : Dans le sondage, le portail obtient des résultats inférieurs à ceux de l’analyse de contenu.

Le public n’est plus entièrement convaincu

▪ nzz.ch n’arrive plus à suivre le rythme de l’édition imprimée. Néanmoins, le titre mérite le label « très bon » avec sa deuxième place dans le classement du groupe.
▪ Quatre points de qualité séparent désormais l’édition en ligne et l’édition imprimée. Le public non seulement estime l’offre moins diversifiée que par le passé, mais il constate aussi que le site intègre moins souvent les faits présentés dans un contexte plus général et qu’il a de plus en plus recours à des émotions au lieu d’arguments. Selon sa propre image, l’inverse serait pourtant au coeur de la marque « NZZ ».
▪ Selon l’analyse de contenu, le site d’actualités a de même vécu une légère baisse de performance dans le domaine de la pertinence et de la contextualisation depuis 2016. L’affaiblissement de l’appréciation de la part des personnes interrogées peut être interprété comme un effet de la controverse autour de l’orientation idéologique de la « vieille tante » ou d’une politisationintense. Cependant, il est remarquable que cette tendance ne se reflète que dans les résultats de sa présence en ligne.
Société exploitante AG für die Neue Zürcher Zeitung
Contrôleur NZZ-Mediengruppe
Editeur Etienne Jornod
Rédacteur en chef Eric Gujer
Taux de 2017 185 000
Politique 31%
 
Economie 22%
 
Culture 16%
 
Sport 6%
 
Société 24%