24 heures
Classement
Qualité totale 2018
Pertinence 2018
Diversité 2018
Contextualisation 2018
Professionnalisme 2018
Lecture : 24 heures obtient 69 points de qualité sur 100 en 2018 et perd un point de qualité par rapport à la dernière période de mesure.
Perception de la qualité groupe cible
71
74
80

18-24

25-45

46+

Groupes d’âge

76
73

féminin

masculin

Sexe

s.r.
76
74

bas

moyen

haut

Niveau d’éducation

Perception de la qualité selon les groupes cibles : Les personnes interrogées accordent des points de qualité dépendant de l’âge, du sexe et du niveau d’éducation (échelle de 0 « qualité minimale » à 100 « qualité maximale »).

(s.r.) est l’abréviation pour « sans réponse » et représente les groupes cibles dont le nombre est trop bas pour une perception de qualité représentative.

Comparaison de la qualité

Qualité de la couverture médiatique

Perception de la qualité

Pertinence

Diversité

Contextualisation

Professionnalisme

Lecture : Les personnes interrogées ont tendance à estimer la qualité de 24 heures supérieure à celle constatée par l’analyse des contenus. En particulier en ce qui concerne la diversité, le titre obtient de meilleures notes lors
du sondage que dans l’analyse des contenus.

24 heures offre des informations d’actualité (Hard news)

▪ Cette année, la qualité du journal au plus gros tirage de Suisse romande place le titre dans le milieu supérieur du classement, juste en-dessous du Tages-Anzeiger.
▪ Le journal se distingue avec une couverture importante dans les secteurs de la politique et de la culture. Il approvisionne donc les lecteurs avec une offre plus pertinente que, par exemple, letemps.ch.
▪ Par rapport à 2016, la qualité de 24 heures diminue dans la dimension de la diversité. Ceci a été déterminé par les résultats de l’analyse de contenu. Le choix des sujets traités de 24 heures est beaucoup moins équilibré qu’il y a deux ans. Contrairement, les personnes interrogées lui ont attribué plus de points de qualité dans toutes les quatre dimensions, y compris la diversité, en comparaison avec l’analyse précédente.
Société exploitante Tamedia Publications romandes SA
Contrôleur Tamedia AG
Editeur Pietro Supino
Rédacteur en chef Claude Ansermoz
Taux de 2017 176 000
Politique 34%
 
Economie 8%
 
Culture 17%
 
Sport 19%
 
Société 22%